Un zeste de cuisine japonaise dans ta boĂźte email Tous les 15 jours.

Bienvenue sur Umikan le Blog 🍊 pour apprendre

La gastronomie japonaise

en un zeste

Je sais que la cuisine nippone, ça peut paraĂźtre intimidant quand on y connaĂźt rien. C’est pourquoi, je t’ai prĂ©parĂ© un guide pratique pour des recettes japonaises faciles de tous les jours inrattable !

PassionnĂ© ou simple amateur de cuisine japonaise ? Comment ne pas ĂȘtre d’accord avec toi. Les saveurs, les textures et mĂȘme les bienfaits pour la santĂ©, il y a tellement Ă  aimer. Mais peut-ĂȘtre que tu hĂ©sites encore Ă  te lancer. Tu te demandes si c’est compliquĂ©, si tu auras besoin d’ingrĂ©dients introuvables ou d’un savoir-faire particulier ? Eh bien, j’ai une bonne nouvelle : pas du tout !

Aujourd’hui, je t’ai concoctĂ© une sĂ©lection de recettes japonaises ultra faciles. Que tu sois dĂ©butant(e) ou simplement pressĂ©(e), ces recettes sont faites pour toi. Et comme je sais que tout le monde n’a pas un talent innĂ© pour la cuisine (ou le temps de le dĂ©velopper), j’ai mĂȘme inclus des vidĂ©os et des astuces pour te garantir un succĂšs total.

On va dĂ©marrer en douceur avec quelques idĂ©es pour le petit dĂ©jeuner qui vont mĂ©tamorphoser tes matins. Ensuite, je t’emmĂšnerai dans un tour d’horizon de plats dĂ©licieux que tu pourras prĂ©parer en moins de 30 minutes. Ça te dit ? Alors enfile ton tablier, on dĂ©colle pour ta cuisine ! đŸ±

J’espĂšre que cet article rĂ©pondra Ă  tes interrogations et si cela te plait, n’hĂ©sites pas Ă  me laisser un commentaire à la fin!

La cuisine japonaise, facile ?

Effectivement, la cuisine japonaise, comme c’est le cas pour toutes les cuisines du monde, a ses petites pĂ©pites gastronomiques qui ne prennent que quelques minutes Ă  rĂ©aliser et qui sont terriblement savoureuses. Avant d’embarquer pour ce voyage culinaire, faisons un petit dĂ©tour par tes placards.

Bol de riz japonais

Les condiments essentiels pour des recettes japonaises

Ce qui donne un goût si particulier à la nourriture japonaise, ce sont bien évidemment les condiments. Il y en a tout un tas, mais quand on débute, on peut les compter sur les doigts de la main.

Voyons ensemble ce qu’il te faudra dans tes placards ou leurs Ă©quivalents :

La sauce soja : c’est une sauce brune que l’on trouve en Ă©picerie spĂ©cialisĂ©e, en grande surface ou sur des sites en ligne. C’est LE condiment Ă  ne pas nĂ©gliger dans la cuisine japonaise. Je te recommande une marque japonaise, car ils maĂźtrisent un savoir-faire de production ancestral.

Le mirin : c’est un vin de riz peu alcoolisĂ© et sucrĂ©. Il a une couleur jaune dorĂ© et une texture sirupeuse. Le mirin donne un aspect glaçé aux plats qu’il recouvre. Son goĂ»t lĂ©gĂšrement sucrĂ© vient adoucir celui des produits salĂ©s comme la sauce soja ou le miso, des conditions idĂ©ales pour dĂ©velopper le goĂ»t umami.

Le sakĂ© : pour la cuisine, c’est un vin de riz, bien alcoolisĂ© cette fois-ci. C’est un alcool transparent, semblable Ă  de l’eau. Il masque les fortes odeurs de poisson ou de viande de certains plats. En magasin, il est souvent vendu en bouteille en plastique, impossible donc de le confondre avec un sakĂ© grand cru !

L’huile de sĂ©same : c’est un vĂ©ritable atout pour ajouter une note parfumĂ©e Ă  ta cuisine. Je te recommande une huile pure plutĂŽt que ce que tu trouveras en grande surface, comme l’huile de sĂ©same toastĂ©e. En effet, celle-ci n’est pas idĂ©ale pour la cuisson. Sa couleur est gĂ©nĂ©ralement brune et un peu dorĂ©e. Son goĂ»t est puissant, un peu fumĂ© ou terreux.

Le vinaigre de riz : doux, acide et lĂ©gĂšrement sucrĂ© Ă  la fois. C’est un vinaigre transparent ou lĂ©gĂšrement jaune selon le type de condiment et de marque. Les Japonais sont de grands consommateurs de produits fermentĂ©s, et l’utilisation du vinaigre est trĂšs frĂ©quente !

Le miso : c’est une pĂąte de fĂšves de soja fermentĂ©e avec du koji, un ferment de riz et de sel. On trouve des misos de diffĂ©rentes couleurs, selon leur niveau de fermentation et leur composition. Cette crĂšme, qui se conserve trĂšs bien, donne un goĂ»t riche en umami Ă  tous les plats.

Trouver les Ă©quivalents aux condiments essentiels

  • Sauce soja kikkoman : Tu peux tout Ă  fait remplacer la sauce soja par du tamari qui est sans gluten, plus lĂ©gĂšre et moins salĂ©e.
  • Mirin Honteri : Un mĂ©lange de sakĂ© et de sucre ou du sirop d’Ă©rable diluĂ© dans un peu d’eau.
  • SakĂ© Gekkeikan ou Takara : Vin blanc sec ou Vin de XĂ©rĂšs qu’on appelle Ă©galement Sherry.
  • Huile de sĂ©same Kadoya : une huile de noix, je te recommande de l’ajouter Ă  la toute fin. Une huile d’arachide qui supporte les fortes tempĂ©ratures.
  • Vinaigre de riz Marukan : Le vinaigre de cidre ou blanc avec un peu de sucre.
  • Miso Hikari : Le tahin, la purĂ©e de sĂ©same, peut ĂȘtre utilisĂ©e dans les mĂȘmes conditions mais ne substituera pas au goĂ»t du miso, trĂšs complexe.
Equivalent pour recettes faciles

Recettes faciles pour Petits déjeuners

Le petit-dĂ©jeuner japonais est l’un des meilleurs au monde. Il est souvent recommandĂ© par les spĂ©cialistes de la santĂ©, car il est Ă©quilibrĂ© et sain. Si ça t’intĂ©resse d’en apprendre plus sur ce que mangent les Japonais le matin, sache que j’ai Ă©crit un article complet Ă  ce sujet. Tu peux aussi tout simplement t’inspirer de leur maniĂšre de faire et, en utilisant leurs condiments, te prĂ©parer de bons petits-dĂ©jeuners.

J’ai partagĂ© de nombreuses recettes en vidĂ©o pour bien dĂ©buter la journĂ©e !

    Recettes japonaises faciles en moins de 30 min

    Que tu sois amateur de cuisine japonaise ou que tu souhaites intĂ©grer cette gastronomie dans ton quotidien, voici 5 recettes qu’il est bon d’avoir dans son rĂ©pertoire, tant pour leur simplicitĂ© que pour leur saveur.

    Onigiri, des boulettes de riz japonaises

    Les onigiri sont des boulettes de riz japonaises que l’on peut agrĂ©menter de tout un tas de choses et qui sont facilement transportables.

    Le riz est la base de cette recette, je te recommande donc un riz japonais, c’est-Ă -dire des grains courts ou ronds. Si tu ne possĂšdes pas d’auto-cuiseur Ă  riz, j’ai dĂ©taillĂ© toute la mĂ©thode de cuisson Ă  la casserole dans cet article sur le riz japonais.

    Les onigiri ne nĂ©cessitent que du riz, un peu de sel et d’eau. Ensuite, tu auras le choix de les agrĂ©menter de petits pois, d’omelette, de furikakĂ© comme les graines de sĂ©same, ou de les consommer nature avec une simple feuille de nori pour les tenir sans te tacher les doigts. Tu peux aussi, en cas de garniture crĂ©meuse, les fourrer, et alors lĂ , les possibilitĂ©s sont dĂ©cuplĂ©es.

      Onigiri et feuille d'algue nori

      Le Donburi Oyakodon, un bol de riz

      Le donburi est un plat de riz japonais agrĂ©mentĂ© de viande, de lĂ©gumes et d’Ă©pices. Il existe une multitude de variantes en fonction des saisons et des rĂ©gions. Tout le monde a plus ou moins son donburi favori. Une de ces variantes est l’Oyakodon, qui signifie « Parent et Enfant », car on y mĂ©lange du poulet et de l’Ɠuf.

      Pour rĂ©aliser un Oyakodon, tu frottes la viande crue avec du sel, puis tu la laisses mariner quelques minutes dans 2 cuillĂšres Ă  soupe de sakĂ© et 1 cuillĂšre Ă  soupe de gingembre frais. Dans une poĂȘle, tu portes Ă  frĂ©missement 60 cl de dashi, 4 cuillĂšres Ă  soupe de sauce soja et 2 cuillĂšres Ă  soupe de mirin. Une fois rĂ©duit de moitiĂ©, tu ajoutes la viande et les lĂ©gumes. Tu prĂ©pares des Ɠufs battus, mais pas trop, dans un bol. Tu les incorpores une fois la viande et les lĂ©gumes cuits. Tu couvres pendant 1 Ă  2 minutes. L’Ɠuf devra ĂȘtre encore liquide.

            Donburi oyakodon

            Aubergine Dengaku

            Un accompagnement de choix qui se prĂ©pare en quelques minutes. L’aubergine au miso se dit « Nasu Dengaku ». Il s’agit d’une aubergine, tranchĂ©e en deux et dont la chair est quadrillĂ©e. AprĂšs l’avoir saisie Ă  la poĂȘle, on la badigeonne d’une mixture qui a Ă©tĂ© cuite, Ă  base de miso, de sauce soja, de mirin, de sakĂ© et de sucre. Puis cela part au four, c’est tout !

            Plats de sauce Teriyaki

            C’est un peu le quatre-quarts du saumon ! La sauce teriyaki est une incontournable de la cuisine japonaise. Elle nappe de nombreux en-cas ou plats d’accompagnement de la gastronomie nippone. Et ce qui la rend incroyable, c’est sa simplicitĂ©. De la sauce soja, du sakĂ© et du sucre en mĂȘme quantitĂ© Ă  faire rĂ©duire Ă  la casserole avant de la conserver dans un bocal ou de la servir sur du saumon, du poulet ou simplement des lĂ©gumes.

            Elle se conserve plusieurs semaines au frais. On peut, selon ses prĂ©fĂ©rences, ajouter de l’ail et du gingembre, remplacer la dose de sucre par du mirin et un mĂ©lange de fĂ©cule pour Ă©paissir la sauce. Bref, les options ne manquent pas !

            Chirashi, la salade Ă  la japonaise

            Évidemment, si l’on ne comptabilise pas la cuisson du riz qui, Ă  elle seule, nĂ©cessite au moins 30 min, la garniture Ă  prĂ©parer pour le Chirashi est ultra-rapide !

            Une fois le riz tiĂšde, on assaisonne, ou pas, son riz d’un mĂ©lange de vinaigre de riz et de sucre fondu pour obtenir le fameux riz vinaigrĂ© des sushi et maki. Puis on peut dĂ©poser tout un tas d’aliments sur son Chirashi : des cruditĂ©s comme des bĂątonnets de carotte, de concombre ou de courgette, des fruits comme de la mangue, de l’ananas ou de la pomme, du poisson comme du saumon frais ou fumĂ©, des crevettes ou des morceaux de tofu prĂ©alablement cuits. Tout un tas de choses comme des Ă©damamĂ©s, des oignons frits, des graines de sĂ©same, de la prune umeboshi, des aromates, etc.

            Bol de chirashi

            Alors, est-ce que tu as changĂ© d’avis ? La cuisine japonaise te semble-t-elle toujours aussi compliquĂ©e ? Je ne t’ai proposĂ© ici qu’une infime partie de la gastronomie nippone qui me semble accessible pour tout un chacun mais aussi qui font office de vrais plats gourmands.

            Que ce soit au petit dĂ©jeuner ou au diner, chacune de ces recettes Ă  sa particularitĂ© et peut entrer dans ton quotidien. Des onigiri pratiques pour les dĂ©jeuners sur le pouce, un donburi riche et rĂ©confortant, en passant par des accompagnements dĂ©licieux comme l’aubergine Dengaku et la polyvalente sauce Teriyaki, il y a de quoi satisfaire tous les goĂ»ts et toutes les occasions. Et n’oublions pas le Chirashi, un plat tout aussi versatile qui vous permet d’utiliser ce que vous avez dĂ©jĂ  dans votre frigo !

            Ces recettes ne sont pas seulement dĂ©licieuses, elles sont aussi Ă©quilibrĂ©es et rapides Ă  prĂ©parer. Elles sont donc parfaites pour celles et ceux qui souhaitent s’aventurer dans la cuisine japonaise sans se sentir intimidĂ©s.

            Maintenant, tu sais ce qu’il te reste Ă  faire
 Prends tes baguettes et lances toi dans la rĂ©alisation d’une ou de toutes ces recettes ultra simples et gourmandes ! Et surtout, partage moi tes rĂ©alisations et tes variations pour qu’on puisse tous bĂ©nĂ©ficier de nouveaux plats !

            Si tu as aimé cet article, tu devrais aimer celui sur les recettes de donburi les plus populaires, un plat traditionnel facile et rapide à réaliser comme à déguster.

            Une faute ou un information manquante? N’hĂ©sites pas Ă  m’Ă©crire pour que je puisse rectifier cela. On est humain!

            Ressources:

            Trouver des condiments japonais en ligne: 

            Satsuki.fr

            Toi aussi, Ă©pices la vie de ton entourage en partageant cet article