Un zeste de cuisine japonaise dans ta boĂźte email Tous les 15 jours.

Bienvenue sur Umikan le Blog 🍊 pour apprendre

La gastronomie japonaise

en un zeste

Aujourd’hui dans mes placards, tu ne trouveras que du riz japonais car c’est un peu l’essence culinaire du Japon. Comme c’est dĂ©sormais mon mĂ©tier d’enseigner la cuisine japonaise, c’est indispensable pour moi d’avoir un sac Ă©norme dans ma cuisine. Mais ça n’a pas toujours Ă©tĂ© le cas.

J’ai grandi en consommant du riz exclusivement chinois. C’est Ă  l’ñge de 13 ou 14 ans que j’ai dĂ©couvert qu’il en existait d’autres! Mon pĂšre avait l’habitude de ramener un sac en nylon tressĂ© de plusieurs dizaine de kilo. Chez nous, il y avait toujours un petit bol Ă  moitiĂ© enseveli dans le riz qui servait Ă  doser les quantitĂ©s dont on avait besoin. Alors quelle ne fut pas ma surprise quand je suis allĂ©e chez une de mes amies et qu’elle m’a servi un riz basmati.

Etait-ce vraiment du riz? 😂

A ce moment lĂ , j’ignorais tout du riz japonais, diffĂ©rent aussi bien en forme, en goĂ»t ou en texture. J’ai donc une longue histoire avec cette cĂ©rĂ©ale qui n’est pas encore tout Ă  fait terminĂ©e! NĂ©anmoins, j’aimerais te partager tout ce que je sais pour que tu puisses, toi aussi, dĂ©couvrir ou redĂ©couvrir le riz japonais et comment l’utiliser. Parce qu’il y a les recettes certes mais il y a avant tout tes propres goĂ»ts et ta façon de cuisiner.

tas de grains de riz

J’espĂšre que cet article rĂ©pondra Ă  tes interrogations et si cela te plait, n’hĂ©sites pas Ă  me laisser un commentaire à la fin!

Les particularités du riz japonais

Le riz japonais aurait Ă©tĂ© importĂ© de Chine il y a 2300 ans. C’est un riz rond, glutineux Ă  la cuisson, c’est Ă  dire un peu collant, grĂące Ă  l’amidon qu’il contient, ce qui facilite sa consommation avec des baguettes.

Il appartient Ă  l’espĂšce Oryza Sativa japonica, l’une des deux espĂšces de riz les plus consommĂ©es au monde, avec l’Oryza glaberrima. Ce qui a fait du Japon un grand consommateur de riz, ce sont les conditions climatiques du pays qui sont idĂ©ales Ă  sa culture grĂące Ă  un temps chaud et de fortes pluies durant l’étĂ©.

Au Japon, le riz est plus qu’un simple aliment du quotidien

Le terme pour dĂ©signer le riz cru en japonais est “kome” 米. Il existe de nombreuses appellations diffĂ©rentes selon la maniĂšre dont il est prĂ©sentĂ© (en bouille, en boulette, assaisonnĂ©).
Le terme “gohan” ćŸĄéŁŻ, quant Ă  lui, signifie Ă  la fois le “repas” et le “riz cuit”.

Dans la langue japonaise, il n’y a donc pas de diffĂ©renciation entre le repas et le riz, ce qui place cet aliment comme un Ă©lĂ©ment central de la cuisine japonaise traditionnelle, qu’on nomme WashĂŽku. Il n’est pas non plus exclu de retrouver le terme “raisu” ăƒ©ă‚€ă‚č en rĂ©fĂ©rence au mot anglais “rice” pour certains plats comme l’omuraisu ă‚Șăƒ ăƒ©ă‚€ă‚č, qui est une omelette garnie de riz ou le kare raisu ă‚«ăƒŹăƒŒăƒ©ă‚€ă‚č, le riz au curry japonais.

D’ailleurs, tu reconnaĂźtras peut ĂȘtre le nom d’un personnage cĂ©lĂšbre d’Akira Toriyama, dans Dragon ball dont le nom fait rĂ©fĂ©rence au repas et qui passe une bonne partie de son temps Ă  manger, je parle Ă©videmment de “San gohan”.

Pour les japonais, le riz blanc se suffit Ă  lui mĂȘme. En effet, le riz japonais est goĂ»teux et parfumĂ©. Sa douceur rĂ©hausse le goĂ»t des plats qu’il accompagne et ce, autant au quotidien que lors des repas de fĂȘtes.

Grains de riz japonais

Riz Ă  sushi, riz rond, riz japonais?

Si jamais tu te posais la question du riz Ă  utiliser dans une recette japonaise, clarifions ce point tout de suite! Le riz japonais est cultivĂ© sur presque tout le territoire du pays. Chaque rĂ©gion possĂšde ses propres variĂ©tĂ©s avec des caractĂ©ristiques bien spĂ©cifiques en terme de texture par exemple. Cependant, et si on schĂ©matise, dans la plupart des recettes japonaises, les riz se valent tous. Que ce soit pour un bol de riz blanc, du riz Ă  sushi ou un riz au curry, il n’y pas de rĂšgles concernant l’utilisation d’un riz ou d’un autre. Sens-toi donc libre de te servir du riz qui te convient le mieux.

  • Le riz rond est une spĂ©cificitĂ© de certaines variĂ©tĂ©s de riz.
  • Le riz japonais est un riz de l’espĂšce Oryza Sativa Japonica, un riz rond et plutĂŽt collant.
  • Le riz Ă  sushi est un riz japonais vinaigrĂ©, sucrĂ© et salĂ©.
Différentes sortes de riz avec baguettes

Les différents types de riz

D’ailleurs, au Japon, bien qu’il soit plus commun de consommer du riz blanc, appelĂ© Hakumai, il existe aussi du riz complet qu’on nomme Genmai et que tu as peut ĂȘtre dĂ©jĂ  vu sur l’emballage de thĂ© Genmaicha, c’est Ă  dire un thĂ© de riz brun.

  • Dans le cas des daifuku mochi, ces pĂątisseries Ă  la texture de lobe d’oreille, on utilise du riz gluant qu’on appelle Mochigome.
  • Pour les risotto, on utilise un riz italien rond (attention, ils ne le sont pas tous) qui peut remplacer le riz japonais pour la confection de sushi car tout comme son homologue, il est riche en amidon et donc plutĂŽt collant.
  • Le riz basmati est constituĂ© de grains fins et longs qui ne collent pas entre eux. C’est sa texture qui le rend si reconnaissable.
  • Le riz cassĂ©, c’est ma dĂ©couverte rĂ©cente. Aussi appelĂ©, brisures de riz, c’est une version Ă©conomique du riz puisqu’il est constituĂ© de grains cassĂ©s une ou deux fois pendant la rĂ©colte et le nettoyage. De fait, il est vendus moins cher que le “riz en bon Ă©tat”, ce qui peut ĂȘtre un argument. Prends en compte que le riz brisĂ© dĂ©gorge de l’amidon et donc risque de coller Ă  la cuisson.

Je m’en suis personnellement procurĂ©e pour la rĂ©alisation du sakura mochi, une sorte de variante du daifuku mochi.

Sakura mochi Ă  base de brisures de riz

Les meilleures marques de riz japonais

Tu le sais peut ĂȘtre, le Japon est un pays qui montre un profond respect Ă  bon nombre de ses ressources et le riz n’en fait pas exception. Il n’y a donc pas de polĂ©miques Ă  avoir quant aux diffĂ©rentes marques de riz japonais qui existent, alors je vais te partager ma propre expĂ©rience.

Avant de te parler de diffĂ©rents produits, saches qu’il n’y a aucun jugement de valeurs et qu’il te faudra estimer tes besoins, utilisations et moyens avant d’en choisir un.

Le riz japonais que je consomme le plus est le riz Koshihikari, de la marque Yume Nishiki, considĂ©rĂ© comme le plus “cher et qualitatif” au Japon. Il est disponible dans les Ă©piceries spĂ©cialisĂ©es proches de chez moi, c’est une des raisons de mon choix. Je l’achĂšte par paquet de 5 kg pour un tarif autour de 35€. Le grain est bien rond et la texture est trĂšs savoureuse.

Parfois, il m’arrive de prendre le riz Shinode, de la marque Sun Clad que l’on trouve aussi facilement en Ă©picerie spĂ©cialisĂ©e. C’est un bon riz passe-partout avec un grain plus long que le Yume nishiki. Il est facile Ă  cuisiner et plutĂŽt bon Ă  la dĂ©gustation. Je l’achĂšte par paquet de 10 kg Ă  moins de 30€.

En grandes surfaces et dans des Ă©piceries spĂ©cialisĂ©es grands publiques, tu peux aussi retrouver le riz de la marque Tanoshi, spĂ©cialisĂ© dans les produits japonais ou du riz japonais dans les magasins bio. Je ne me tourne gĂ©nĂ©ralement pas vers ce types d’options, tout simplement car le prix au kilo est souvent explosif! La raison c’est qu’ils sont vendus en plus petites quantitĂ©s et donc a un publique qui consomme du riz japonais de maniĂšre exceptionnelle, ce qui n’est pas mon cas. Pour ordre d’idĂ©e, on est plutĂŽt Ă  6€ du kilo. C’est une option pratique pour des courses d’appoint.

Riz japonais, riz basmati, Riz rond et brisure de riz

Les différentes façon de cuisiner le riz au Japon

Le Japon est producteur de sa culture du riz et bien qu’il dispose de plusieurs variĂ©tĂ©s avec des critĂšres spĂ©cifiques en terme de goĂ»t et de texture, elles sont nĂ©anmoins toutes issues de la mĂȘme espĂšce, l’Oryza Sativa japonica. LĂ  ou le Japon dĂ©montre son expertise du riz, c’est dans sa façon de le cuisiner.

Le riz froid

Nombreuses sont les occasions de consommer du riz froid au Japon. En effet, le plat le plus emblĂ©matique du Japon, mĂȘme Ă  l’étranger est le nigiri sushi, une boulette de riz vinaigrĂ©e, sucrĂ©e et salĂ©e, plus petite qu’un pouce, sur laquelle on dĂ©pose une tranche de poisson cru. Mais on consomme Ă©galement le riz froid en Onigiri, une boulette de riz de la taille d’une paume de main et souvent garnie ou assaisonnĂ©e. C’est l’encas par excellence pour combler une petite faim Ă  n’importe quelle heure de la journĂ©e.

Le riz comme acteur principal

Parmi les plats ayant pour acteur principal, le riz, comment ne pas parler du Donburi, un bol de riz sur lequel on dispose tout un tas de garnitures et de sauces. Il existe une grande variĂ©tĂ© de Donburi comme le Katsudon, un bol de riz avec du porc panĂ© ou le GyĂ»don, un bol de riz au boeuf. Ce plat tend Ă  se dĂ©mocratiser en France et le restaurant Imayoko, Ă  Rennes, en a mĂȘme fait sa spĂ©cialitĂ©.

Si tu es amateur d’animĂ©s alors tu as du le voir passer plus d’une fois, je parle du riz au curry japonais. Tout est dans le nom et au Japon, il s’appelle Kare raisu. La prĂ©sentation du curry est trĂšs codifiĂ©e puisque le riz doit se trouver sur la partie droite du plat et le curry sur la gauche. Ce plat est trĂšs souvent mis en avant dans les manga et animĂ©s japonais les plus cĂ©lĂšbre comme One piece, Spy X family ou Demon slayer.

Les pĂątisseries

Dans la pĂątisserie japonaise, c’est sous forme de farine que l’on consomme le riz. Dans la recette des Daifuku mochi par exemple, qui sont des boules de pĂąte de mochi farcie Ă  la purĂ©e de haricot Azuki, la pĂąte Ă  mochi est rĂ©alisĂ©e grĂące Ă  de la farine de riz gluant. Pour les dango, c’est en partie de la farine de riz qui sert Ă  rĂ©aliser les boulettes sucrĂ©es qui sont servies sur des pics Ă  brochettes par 3 ou 4 en fonction de la recette.

Les dérivés du riz

Enfin, le riz est Ă  la base de nombreux condiments qui parfument et assaisonnent la cuisine japonaise.

  • Comme le mirin ou le sakĂ©, qui sont des vins de riz.
  • Le miso, fermentĂ© grĂące au riz Ă  koji.
  • Le vinaigre de riz pour assaisonner le riz Ă  sushi ou faire des vinaigrettes.
  • Les nouilles et galettes de riz.
Deux brochettes de hanami dango traditionnels

Cuire le riz japonais: les bonnes pratiques

Maintenant que tu sais qu’il est assez simple de se procurer du riz japonais pour cuisiner, qu’en est-il de la maniĂšre de le prĂ©parer. Il est vrai qu’il existe quelques menues diffĂ©rences de prĂ©paration entre le riz occidental et le riz japonais. Voici 4 Ă©tapes qui t’aideront Ă  rĂ©ussir ton riz Ă  tous les coups pour sublimer l’essence culinaire de la cuisine japonaise!

Comment nettoyer son riz:

Tout d’abord, il est recommandĂ© de nettoyer son riz. En effet, en passant son riz Ă  l’eau claire Ă  plusieurs reprises, cela permet d’en retirer une partie de l’amidon et ainsi d’avoir un riz collant “mais pas trop”! Pour cela, je vais te partager ma mĂ©thode pour laver ton riz sans gaspiller trop d’eau.

  • DĂ©pose la quantitĂ© de riz dont tu as besoin dans un tamis et met le tamis dans un saladier. A ce moment, tu peux utiliser de l’eau en bouteille (au moins pour le premier rinçage et dans le cas de la prĂ©paration du riz Ă  sushi) ou l’eau du robinet. Verse de l’eau Ă  travers le tamis et donc le riz, dans le saladier.
  • Une fois le riz submergĂ©, effectue des rotations dans le tamis et dans l’eau avec tes doigts. RĂ©itĂšre cette Ă©tape au moins 4 fois.
    • Ici l’important est de ne pas avoir mis trop de riz dans le tamis, sous peine de perdre quelques grains, ce qui serait un sacrilĂšge aux yeux des japonais.
    • L’autre point important est de pouvoir effectuer des rotations afin que l’eau traverse chaque grain. Le tamis permet d’égoutter le riz pour en changer l’eau qui sera alors devenue blanche et opaque.

Personnellement je ne vise pas une eau transparente mais suffisamment propre pour voir le riz dans le fond de la casserole. N’utilise pas d’eau chaude pour laver le riz au risque de commencer la cuisson. De l’eau froide ou tempĂ©rĂ©e est plutĂŽt recommandĂ©e.

Comment cuire le riz japonais sans auto-cuiseur

Ensuite il faut dĂ©terminer le moyen par lequel tu comptes cuire ton riz. Si tu utilises un auto-cuiseur, alors il te faudra suivre les indications de ta machine. Comme un rice cooker est gĂ©nĂ©ralement une machine Ă  vapeur, je vais t’expliquer comment procĂ©der Ă  la cuisson du riz sans machine Ă  l’aide d’une casserole et
 d’un couvercle! Ce que tu devrais avoir chez toi, je pense.

  • Une fois ton riz propre, tu peux soit le laisser reposer, soit le cuir tout de suite. Quoi qu’il arrive la dĂ©marche sera la mĂȘme. Lancer la cuisson du riz Ă  froid sur un feu moyen fort.
  • A Ă©bullition rĂ©guliĂšre, gĂ©nĂ©ralement un petit dĂŽme de riz se forme, couvre la casserole de sorte que l’air ne puisse pas s’en Ă©chapper.
    • De mon cĂŽtĂ©, si le couvercle de ma casserole Ă  un trou d’évaporation, je pose un torchon dessus pour minimiser la perte de chaleur.
    • IdĂ©alement utilise un couvercle transparent, qui te permettra de contrĂŽler la cuisson sans retirer le couvercle.
  • Lance un chrono Ă  10 min et baisse la chaleur de moitiĂ©. Une fois les 10 min Ă©coulĂ©es, coupe le feu et ne soulĂšve pas le couvercle. Laisse reposer 10 min de plus.
  • Et voilĂ , c’est prĂȘt! Tu peux retirer le couvercle. L’eau s’est Ă©vaporĂ©e et il n’y a pas besoin de l’égoutter. Tout est prĂȘt. Enfin presque.

Voici quelques conseils en plus:

  • A l’aide d’une spatule, effectue une rotation de ton riz, c’est Ă  dire, fais passer le riz du dessous, dessus.

En effet, il peut arriver que quelques grains du riz en surface ne soit pas bien cuits quand, au contraire, le riz du fond de la casserole lui, est plus que cuits. Cela dépend de la chaleur, de la casserole, du riz
 Bref, les raisons sont nombreuses!

  • Transfert ton riz de la casserole vers un plat Ă  gratin ou un Hangiri, un plat en bambou pour refroidir le riz.

LĂ , on ne cherche pas Ă  le rendre froid mais surtout Ă  Ă©viter qu’il continue de cuir en restant dans un plat chaud. Je te recommande un plat large te permettant d’étendre le riz en large plutĂŽt que de le superposer en couche dans un saladier.

  • Effectue un quadrillage Ă  l’aide de ta spatule pour sĂ©parer les “pĂątĂ©s” de riz qui se sont formĂ©s.

En effet, selon le niveau de rinçage de ton riz, il sera plus ou moins collant. Il arrive donc que des agglomérats de riz se forment et continuent de cuir. Essaie au maximum de détacher les grains les uns des autres.

Alors Ă©videmment, il y aura quand mĂȘme un peu de riz surcuit ou Ă©crasĂ©, notamment sur la spatule mais dans la globalitĂ©, tu auras un riz japonais rĂ©ussi et prĂȘt pour n’importe quelle recette.

Riz blanc cuit

Savoir doser les quantités

La difficultĂ© du riz Ă  la casserole c’est qu’on ne maĂźtrise pas toujours bien les quantitĂ©s. J’ai pour habitude de cuir 400 Ă  450 gr de riz cru quand je cuisine. Cela me permet de faire 4 petits bols (bien gourmands) de riz blanc.

De plus, j’ai une cuisson uniforme, ce qui n’est pas toujours le cas lorsque je fais une plus grande quantitĂ©. Pour la cuisson de 750 gr et plus de riz cru, il faut prĂ©voir du matĂ©riel adaptĂ© pour cuir en grande mesure au risque d’avoir des grains encore crus.

Doigt dans une casserole de riz blanc et d'eau

La particularitĂ© de cette mĂ©thode de cuisson est que la quantitĂ© d’eau va ĂȘtre totalement absorbĂ©e par le riz et il n’y aura pas besoin d’égoutter ou de rincer, ce qui est trĂšs pratique.

Pour une cuisson Ă  la casserole et sans machine, tu peux mettre de l’eau dans la casserole, Ă  une phalange au dessus du niveau de ton riz. Peu importe que tu prennes la mesure en enfonçant ton index dans le fond de la casserole, sous le niveau du riz ou depuis le niveau du riz. Le rĂ©sultat est le mĂȘme. Penses cependant Ă  bien lisser le riz dans ta casserole, au risque de mal doser la quantitĂ© d’eau.

Le temps de cuisson du riz japonais

Le temps de cuisson du riz japonais sans machine est d’environ 25 min, sans comptabiliser le temps nĂ©cessaire Ă  nettoyer son riz. En effet, une fois le riz propre, il faut compte quelques minutes pour que le riz dans l’eau froide passe Ă  une Ă©bullition rĂ©guliĂšre. Puis deux phases de 10 min s’ensuivent. Une Ă  feu faible et une Ă  feu Ă©teins.

Dans certains cas, il est tout à fait possible de laisser son riz reposer dans l’eau avant la cuisson. Dans ce cas, compte 30 min de trempage puis change l’eau du riz pour la cuisson. Le riz a alors une texture plus fondante.

Personnellement je ne sens pas toujours la diffĂ©rence en fonction des marques que j’utilise alors il faut tester avec les produits et le temps que tu as Ă  disposition. Cela peut paraĂźtre long pour cuir du riz mais comme il n’y a pas d’étape pour Ă©goutter ou rincer le riz, je trouve cela plus pratique.

Riz aprĂšs un trempage

Mes meilleurs conseils

Comme j’anime des ateliers de cuisine japonaise, je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai cuit et parfois rater mon riz, les diffĂ©rentes marques et recettes que j’ai pu tester ou les restes de riz collĂ© au fond d’un plat que j’ai dĂ» recycler. Tout cela m’amĂšne Ă  te proposer aujourd’hui mes meilleurs conseils pour rentabiliser tout ce processus de cuisson si fastidieux ainsi que l’investissement dans cet aliment d’exception.

Comment conserver correctement son riz japonais

DĂ©jĂ , nous, humains et passionnĂ©s du Japon, ne sommes pas les seuls Ă  aimer le riz. Alors, on en a pas la mĂȘme utilisation, mais les mythes alimentaires sont le pire cauchemar que tu puisses imaginer. Ces petits papillons adorent les cĂ©rĂ©ales et surtout les paquets qui restent ouverts indĂ©finiment dans nos placards. En effet, le riz est idĂ©al pour accueillir leurs larves, l’équivalent d’un 5 Ă©toiles quand on sait combien on paie certains paquets. Pas trĂšs ragoutant je le reconnais.

Pour stocker proprement ton riz et ne pas avoir de mauvaises surprises, utilises tous les moyens possibles pour conserver tes paquets fermés. Et nombreux sont les systÚmes: Des bocaux hermétiques, des sachets zippés ou des pinces solides, mais pas de paquets grands ouverts.

D’ailleurs, c’est le mĂȘme principe pour toutes les autres graines comme le quinoa, la semoule, les flocons d’avoine etc
 Saches que voir une mythe alimentaire dans ta cuisine, c’est une bonne dizaine dans tes placards. Alors, elles ne font pas spĂ©cialement de mal, soyons d’accords mais bon, c’est juste pas trĂšs appĂ©tissant Ă  retrouver dans son assiette! Et si jamais tu venais Ă  en trouver, un grand nettoyage s’impose et met tous les paquets Ă  risque dans ton frigo pendant quelques semaines.

Pince et emballage pour le riz

Remplacer le riz japonais

On en a parlĂ© prĂ©cĂ©demment mais il est tout Ă  fait possible de remplacer le riz japonais. DĂ©jĂ  parce que les goĂ»ts et les couleurs, hein, ça ne se discute pas et que si tu aimes le riz basmati alors fonce! Mais surtout parce que le riz japonais est une des variĂ©tĂ© les plus consommĂ©es au monde. La plupart des marques de riz, mĂȘme japonaises, que nous pouvons nous procurer en Europe ne sont gĂ©nĂ©ralement pas cultivĂ©es au Japon.

MĂȘme si l’emballage ne porte pas de caractĂšre japonais ou l’intitulĂ© “riz japonais”, cela ne signifie pas qu’il n’est pas utilisable dans les recette de cuisine japonaise. Je pense, par exemple, au paquet estampillĂ©s “riz Ă  sushi” qui sĂšment le doute dans la tĂȘte de amateur du Japon. Si tu n’as pas accĂšs Ă  un riz japonais alors tu peux te tourner vers un riz rond ou Ă  risotto italien. L’important sera d’avoir un riz pas trop long pour l’amidon qui le rend collant Ă  la cuisson.

Bols de riz avec riz rond, riz basmati et riz cassé

Congeler son riz

Alors oui, il est tout Ă  fait possible de congeler son riz. Peut ĂȘtre que tu t’en doutais puisque des magasins comme Picard vendent des poĂȘlĂ©es Ă  base de riz par exemple alors ça n’est pas trĂšs surprenant. Mais dans les faits, comment cela se concrĂ©tise? Alors je ne vais pas te mentir, je n’ai pas eu Ă  le faire. Tout simplement parce que le riz, chez moi, ça ne dure pas bien longtemps. De ce que j’en sais, pour l’avoir vu faire par des japonais, il faudra idĂ©alement attendre que le riz refroidisse et le mettre en boule par exemple dans du film alimentaire. Il se conserve entre 1 et 6 mois. NĂ©anmoins, comme tout produit congelĂ©, la qualitĂ© se dĂ©tĂ©riore avec le temps, je te dĂ©conseille donc d’attendre trop longtemps avant de le manger. Pour le consommer, tu pourras passer la boulette de riz au micro-onde par exemple.

Ne pas gaspiller le riz

Pour ne pas gaspiller une ressource qui a tant d’importance et de place dans la culture et la vie des japonais, veilles Ă  prĂ©server cet aliment en Ă©tant attentif aux quantitĂ©s que tu utilises.

Dans la cuisine japonaise, on retrouve souvent des plateaux repas constituĂ©s d’un bol de riz, d’une soupe et de toutes sortes de petits plats de lĂ©gumes et de viandes. Il y a donc bien du riz Ă  tous les repas, ou presque, mais pas en grande quantitĂ©. L’idĂ©e Ă©tant de manger variĂ© et Ă©quilibrĂ©, un peu de tout Ă  moindre mesures.

Voici cependant quelques idĂ©es pour “recycler” ton riz: 

  • AprĂšs un jour de cuisson, je fais des onigiri avec. En humidifiant mes mains avec un peu d’eau et de sel, je forme une boule dans laquelle j’insĂšre du thon ou du saumon par exemple.
  • AprĂšs deux jours de cuisson, je fais sauter le riz dans un wok avec un peu de sauce soja, de mirin, de sucre et de sel, sans parler de petits lĂ©gumes de mon rĂ©frigĂ©rateur. Tu peux aussi l’arroser d’huile de sĂ©same lorsqu’il est froid, former des galettes et les griller Ă  la poĂȘle ou mĂ©langer un oeuf cru avec.
  • Enfin, tu peux aussi faire preuve d’organisation et congeler ton riz, le jour mĂȘme, une fois refroidis, si tu sais que tu ne pourras pas le manger le lendemain.
Onigiri au saumon posé sur une feuille de shiso rouge

Les bonnes raisons de consommer du riz

Les japonais ne sont plus Ă  convaincre puisque le riz est dĂ©jĂ  central dans leur alimentation. Mais cela tient tout d’abord au fait que leur histoire et leur climat est parfaitement adaptĂ© Ă  cette culture. Ce qui n’est pas nĂ©cessairement notre cas. Alors pourquoi devrions nous consommer d’avantage de riz?

Les bienfaits du riz japonais sur la santé

Le riz est un aliment riche Ă  tout points de vue. Souvent recommandĂ© par les nutritionnistes, il est une source de fibre, qui aident au maintient du systĂšme digestif. Il est facile Ă  digĂ©rer et est une source d’énergie. D’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale c’est un aliment qui garantie le fonctionnement global du corps grĂące Ă  ses apports en vitamines et minĂ©raux comme le magnĂ©sium, le phosphore, le potassium, le manganĂšse et les vitamines B. On gagne donc Ă  en mettre plus dans notre alimentation quelques soit sa forme. La population japonaise le prouve d’ailleurs de bien des maniĂšres et notamment avec un nombre record de centenaires Ă  travers le pays et qui augmente d’annĂ©es en annĂ©es.

Riz japonais au creux d'une main

Le riz japonais est-il sans gluten?

Oui! Comme le riz est une cĂ©rĂ©ale, il est naturellement sans gluten, ce qui est une trĂšs bonne nouvelle pour toutes celles et ceux qui ne le supportent pas ou qui ont un rĂ©gime sans gluten par choix. Et deuxiĂšme bonne nouvelle, les farines issues du riz sont donc sans gluten Ă©galement. Attention nĂ©anmoins car la farine de riz n’est pas Ă©quivalent Ă  la farine de blĂ© dans les recettes de pĂątisserie.

Du riz japonais au petit déjeuner

Et si on parlait du riz japonais comme alliĂ© minceur? J’imagine que tes yeux s’écarquillent Ă  l’idĂ©e de pouvoir faire un rĂ©gime de nigiri sushi avant l’étĂ©. Je vais remettre le riz au milieu du village! Oui c’est un ami dans la recherche de perte de poids. C’est bien connu, les japonais sont plutĂŽt sveltes et sont de ceux qui vivent le plus longtemps dans le monde. Evidemment l’alimentation a un impact sur leur santĂ© mais le riz n’est pas le seul responsable.

En fait, le riz, en plus d’ĂȘtre une source d’énergie, est riche en fibre. Et les fibres ont un pouvoir de satiĂ©tĂ© et participe Ă  la rĂ©gulation du taux de sucre dans le sang. Et c’est pour cette raison qu’il est intĂ©ressant de consommer du riz en pĂ©riode de rĂ©gime notamment.

Un autre moyen d’avoir un impact sur ton poids est de privilĂ©gier un petit dĂ©jeuner non sucrĂ© en incluant du riz le matin. Tu peux l’accompagner au choix de ce qu’il te plait mais il t’apportera l’énergie et la satiĂ©tĂ© nĂ©cessaire pour tenir toute la matinĂ©e et donc Ă©viter les grignotages.

Un bol de riz blanc cuit au petit déjeuner

En somme, tu as désormais toute les informations nécessaires pour reconnaßtre, te procurer et réussir la cuisson de ton riz japonais.

En suivant les recommandations de nettoyage, les Ă©tapes et temps de cuisson, tu ne rateras plus jamais tes plats japonais. GrĂące aux conseils de conservation, tu pourras profiter de tes plats le plus longtemps possible et sans gaspillage.

On retiendra qu’au Japon, le riz a une place centrale, c’est un aliment pour lequel les japonais portent un profond respect tant concernant la culture, le goĂ»t que les bienfaits qu’il apporte. C’est un ingrĂ©dient simple qui vient harmoniser et souligner les saveurs des plats du quotidien. Tout ce sens et cette rĂ©flexion proviennent d’un hĂ©ritage historique et traditionnel relatif au Japon.

En adoptant une attitude de respect et de comprĂ©hension, nous pourrions vĂ©ritablement apprĂ©cier et partager l’essence de la culture japonaise Ă  travers la notre. PlutĂŽt que de copier les plats ou les pratiques culinaires, cherchons Ă  nous en inspirer pour crĂ©er nos propres interprĂ©tations tout en restant fidĂšles Ă  l’esprit japonais. Il s’agit de s’approprier les concepts et les techniques de maniĂšre respectueuse, en les adaptant Ă  notre propre contexte culturel.

Par chance, de nos jours, il existe une grande variĂ©tĂ© de riz accessibles Ă  moindres moyens alors pourquoi ne pas “diversifier” les types de riz dans son alimentation pour continuer de surprendre son palais.

Je t’ai Ă©galement partagĂ© quelques pistes pour cuisiner le riz dans des recettes japonaises mais n’hĂ©sites pas Ă  le marier Ă  tes goĂ»ts, tes moyens et ton environnement.

La cuisine est un voyage personnel et tu es le seul capitaine Ă  bord du bateau.

N’hĂ©site pas Ă  me poser tes questions directement en commentaire ou Ă  partager cet article avec un ami.

Toi aussi, Ă©pices la vie de ton entourage en partageant cet article