Un zeste de cuisine japonaise dans ta boîte email Tous les 15 jours.

Bienvenue sur Umikan le Blog 🍊 pour apprendre à

cuisiner japonais

en un zeste

Envie d’éveiller tes papilles avec une recette simple d’aubergine à la japonaise, alors voici le Nasu Dengaku. Je te parle d’un plat traditionnel de la cuisine japonaise qui allie saveurs délicates et textures envoûtantes. Une aubergine à la chair tendre et charnue accompagnée d’une sauce aigre douce au miso. Et c’est cela l’ingrédient secret de la cuisine japonaise, ce nappage soulignée par l’effet caramélisé de la cuisson au four. Une merveille !

Chaque bouchée est une promesse de fondant et de goût qui réconforte et surprend. Dans cet article, je décrypte pour toi la liste des ingrédients de ce plat, qui raviera les végétariens. Je te propose aussi des variantes créatives et des conseils pour consommer de saison.

L’Aubergine Dengaku, plus qu’un simple mets, est une de ces recettes qui met tout le monde d’accord. Riche en nuances subtiles, comme le réussi si bien la cuisine japonaise, elle apporte une touche d’originalité à ta table. Que tu sois un fin gourmet ou un cuisinier du dimanche, ce plat saura te séduire et faire de tes repas un moment d’évasion et de plaisir. En avant pour un voyage culinaire où simplicité rime avec tradition.

Nasu Dengaku なす田楽, l’aubergine à la japonaise

Sous ses airs de simplicité, l’aubergine à la japonaise Dengaku recèle en réalité un véritable trésor de la gastronomie, mêlant histoire et saveurs.

« Nasu » なす, c’est l’aubergine en japonais, et « Dengaku » 田楽 fait référence à une danse traditionnelle nippone. Les danseurs, vêtus de blanc et de vestes colorées, captivaient leur public avec des mouvements à la fois excentriques et comiques. C’est cette image qui a inspiré le nom du plat. Le tofu blanc recouvert de pâte miso évoque les couleurs du costume des danseurs. D’ailleurs, le terme « Dengaku » en japonais se compose des caractères: « Den » 田 la rizière et « Raku » 楽 la musique.  

La recette ancestrale du Nasu Dengaku se compose d’une aubergine poêlée puis rôtie au four, couronnée d’un glaçage de sauce miso caramélisée. Cette préparation moelleuse joue subtilement entre le sucré et le salé.

L’aubergine, star de la cuisine japonaise, se décline en mille et une façons, mais c’est pour sa chair tendre et généreuse qu’on l’adore. En version Nasu Dengaku, elle s’accompagne parfaitement d’un simple riz japonais blanc, voir d’un riz assaisonné de furikake. La sauce, quant à elle, est aussi délicieuse avec du tofu, du radis blanc daikon ou même du konjac.

En bref, c’est une recette incontournable à avoir dans ton répertoire, idéale pour les jours de flemme ou pour surprendre tes invités. Elle a tout pour plaire à tous les palais, te garantissant un succès à chaque fois.

Donburi d'aubergine dengaku et tofu dengaku

L’ingrédient clé du Nasu Dengaku, l’aubergine

Ce légume-fruit versatile se prête à toutes les cuissons, ce qui est super pratique pour varier les plaisirs. Tu peux jouer avec les saveurs, les textures et revisiter tes recettes favorites.

Un petit truc : trempe-la dans de l’eau salée pour éviter qu’elle s’oxyde et pour en retirer l’amertume. Laisse-la baigner au moins 30 minutes, ou tu peux aussi la saupoudrer de sel pour la faire dégorger de son eau.

Parlons un peu de l’aubergine japonaise : elle est fine, longue, d’une belle couleur violette et un peu spongieuse. Sa forme allongée la rend plus rapide à cuire. Mais si tu n’as pas accès à cette variété, pas de panique ! L’aubergine italienne fera l’affaire. Choisis-en une de taille standard, voire petite, pour appliquer les mêmes techniques de cuisson que pour l’aubergine japonaise. Le meilleur moment pour la savourer, c’est de juin à septembre, voire octobre.

La particularité de cette recette, c’est la présentation de l’aubergine. Les japonais utilisent une technique de découpe spéciale. On entaille la chair avec la pointe d’un couteau pour permettre aux saveurs de bien pénétrer et enrober le légume. Tout cela, je t’en parle dans la recette plus bas.

L’aubergine est très utilisée dans la cuisine japonaise, que ce soit dans des plats comme l’aubergine marinée au gingembre et au sésame ou le Agebitashi Nasu, où elle est frite puis plongée dans un bouillon dashi. Un véritable caméléon culinaire !

Aubergine à la japonaise

Pour réussir une aubergine à la japonaise

Il est important de se rappeler que les quantités de chaque ingrédient peuvent être ajustées selon tes préférences. Alors, n’hésite pas à expérimenter avec différents grammages pour trouver la saveur qui te convient le mieux.

  • Parlons du miso : le plus courant est le miso blanc, que tu trouveras facilement dans les rayons des magasins bio ou des supermarchés. Mais je te conseille de chercher des producteurs locaux, comme Sanga ou Nuu, pour découvrir les nuances de cette merveille culinaire. Pour une saveur plus intense, oriente-toi vers un miso foncé, comme le miso rouge que j’utilise dans la recette ci-dessous. Pour choisir la bonne pâte de miso, jette un œil à mon article : Choisir une pâte miso de qualité.
  • Et l’huile de sésame ? Elle parfume et apporte une note fumée à ton plat. Je te recommande vivement d’opter pour une huile de sésame pure. Attention à ne pas confondre avec l’huile de sésame toastée, plus répandue mais moins adaptée à la cuisson à haute température.
pate miso mirin sucre saké

Le trio d’assaisonnement :

  • D’abord le sucre : pour obtenir une caramélisation et de l’épaisseur dans la sauce.
  • Ensuite, le Hon Mirin. Cet alcool de riz, un peu comme le saké, est moins fort en alcool et a un petit côté sucré. C’est l’ingrédient secret pour équilibrer la salinité de la pâte miso.
  • Et pour finir, un peu de saké de cuisine. Ok, l’alcool s’évapore à la cuisson, mais il laisse derrière lui un parfum qui va sublimer ton plat.

Maintenant, la touche finale pour la déco :
Des graines de sésame, pour ajouter du croquant et un parfum unique.
Et pour la fraîcheur et la couleur, pars sur de la cebette ou de l’oignon nouveau. Tu peux aussi te laisser tenter par des herbes aromatiques comme le basilic ou la menthe. Ça va donner un petit twist sympa à ton plat.

Revisiter la recette de l’aubergine Nasu Dengaku

Comme la recette est assez simple, il est aisé de se l’approprier et d’y mettre ta touche personnelle, pour l’adapter selon ton humeur et tes envies du moment.

Ajoute un filet de vinaigre de riz pour une pointe d’acidité, typique de la cuisine asiatique, qui réveillera les saveurs en douceur. Ou alors, si tu as un penchant pour le sucré-salé, un soupçon de miel peut transformer le plat et lui donner de la rondeur.

Pour une touche plus exotique, pourquoi ne pas parsemer quelques grains de grenade ? Leur couleur rubis et leur goût légèrement acidulé ajouteront une dimension visuelle et gustative très sympa. Et si tu aimes les saveurs plus piquantes, un peu de gingembre frais râpé apportera cette fraîcheur et ce peps irrésistibles.

La sauce miso dengaku, cœur de cette recette, n’est pas réservée qu’à l’aubergine. Elle se marie à merveille avec d’autres légumes, comme les courgettes ou les radis daïkon. Chaque légume devient alors un nouveau terrain de jeu pour cette sauce versatile et délicieuse.

En somme, n’hésite pas à t’aventurer hors des sentiers battus avec le Nasu Dengaku. Chaque variation est une occasion de découvrir de nouvelles harmonies de saveurs, tout en restant fidèle à l’esprit de la cuisine japonaise.

Ingrédients pour aubergine à la japonaise Dengaku

Recette de l’aubergine à la japonaise Dengaku

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 2 Aubergines

  • 25 gr de miso rouge

  • 1 CAC de sucre blanc

  • 1 CAS de mirin

  • 1 CAS de saké

  • Un filet d’huile de sésame

  • Une pincée de sel

    Temps de préparation: 20 Minutes (hors temps de repos)

    Niveau de difficulté: 💪🏼 Facile

    Equipement nécessaire

    Petite casserole

    Poêle

    Four

    Essuie tout et saladier

    Etapes de la recette

    Après avoir lavé l’aubergine, préparez un saladier d’eau salée.

    Retirer les extrémités de l’aubergine. Couper l’aubergine en deux et quadriller la chair. Déposer les aubergines dans de l’eau salée. Laissez reposer au moins 30 min puis séchez le légume avec de l’essuie-tout.

    Préchauffer le four à 180°C.

    Aubergine coupée
    Aubergine immergée dans l'eau salée
    Ingrédients pour sauce dengaku

    Dans une petite casserole, mélangez le miso rouge, le sucre, le mirin et le saké. A feu faible, mélangez le tout à la spatule jusqu’à frémissement pour obtenir une pâte bien homogène. Puis retirez du feu.

    Dans une poêle, versez un filet d’huile de sésame et déposez les aubergines côté chair, couvrez la poêle et grillez la surface pendant 3-4 min. Retournez les aubergines et renouvelez l’opération.

    Déposez les aubergines sur une plaque allant au four, nappez la chair du mélange au miso. Faites cuire au four pendant 10 min à 180°C. Avant de servir, saupoudrez de sésame ou d’herbes aromatiques : cebette ou oignons nouveaux ciselés.

    Sauce dengaku
    Aubergine à la japonaise poêlée
    Aubergine nappée de sauce dengaku

    En clôture de notre voyage culinaire au cœur de la gastronomie nippone, le Nasu Dengaku s’est révélé être bien plus qu’une simple recette d’aubergine à la japonaise. C’est une porte ouverte sur un plat traditionnel, qui, dans sa simplicité, cache un équilibre subtil des saveurs umami et une histoire riche.

    La magie du Nasu Dengaku réside dans sa facilité à maîtriser. Ce plat te permet d’explorer et d’apprécier la qualité des matières premières, tout en recyclant les condiments essentiels de la cuisine japonaise qui dorment dans tes placards. Facile et rapide à préparer, cette recette ne perd rien de son authenticité, offrant une expérience gustative complète et raffinée.

    Le Nasu Dengaku s’adapte avec aisance, capable de se transformer en entrée, en plat principal ou en garniture, accompagnant une grande variété de mets. C’est cette polyvalence qui en fait un joyau dans l’écrin de la cuisine japonaise, un plat à la fois ancré dans la tradition et ouvert à l’innovation.

    aubergine à la japonaise Nasu Dengaku et Tofu

    F.A.Q. sur la Recette de l’aubergine à la japonaise Dengaku

    Comment remplacer l’aubergine ?

    Si tu n’as pas d’aubergine sous la main, pas de panique ! La courgette est une excellente alternative. Coupe-la en rondelles d’environ 2 cm d’épaisseur et fais-les griller à la poêle, comme tu le ferais pour l’aubergine. Le résultat ? Un substitut tout aussi savoureux et gourmand.

    Comment remplacer le saké ?

    Si le saké n’est pas ta tasse de thé, tu peux l’omettre sans souci. Pour cette recette, le saké peut rester en coulisses sans altérer le spectacle des saveurs. Par contre, si c’est le mirin que tu cherches à remplacer, jette un œil à mon article dédié pour te guider.

    Où trouver des aubergines japonaises ?

    L’aubergine japonaise, une star de juin à octobre, se cache souvent dans les épiceries asiatiques ou se pavane sur les étals des marchés. C’est là que tu trouveras cette variété délicate et savoureuse.

    Éplucher l’aubergine, oui ou non ?

    Si tu épluches l’aubergine, tu lui ôtes une partie de ses vertus détoxifiantes et de ses précieuses fibres. Mais, si tu veux atténuer son amertume, tu peux zébrer sa peau en l’épluchant partiellement ou la tremper dans de l’eau salée. À toi de choisir selon tes goûts et l’effet visuel recherché !

    N’hésite pas à expérimenter et à ajouter ta touche personnelle dans chaque recette. Après tout, la cuisine est un terrain de jeu où ta créativité peut s’exprimer librement !

    N’hésites pas à me laisser un commentaire ci-dessous pour me partager tes idées, tes remarques ou me poser tes questions!

    Une faute ou un information manquante? N’hésites pas à m’écrire pour que je puisse rectifier cela. On est humain!

    Toi aussi, épices la vie de ton entourage en partageant cet article